Proposition en ligne pour une Citoyenneté Mondiale

CLIMAT SOCIO-RELATIONNEL – MOTIVATION – COMMUNICATION – APPRENTISSAGE

Il existe des outils pédagogiques très utiles qui sont parfois méconnus parfois peu valorisés, mais dont l’utilisation peut favoriser d’un côté, le climat socio-relationnel en classe, et d’un autre côté, la motivation des élèves pour apprendre, aussi bien dans la classe qu’en dehors.

S’il faut reconnaître qu’il existe une multitude d’organisations et donc d’outils pédagogiques, certains sont conçus et developpés avec soin, dans le but de proposer aux élèves et aux enseignants des alternatives éducatives réelles. Il faut également mentionner que cette proposition s’inscrit dans le programme “Eduquer pour une Citoyenneté mondiale”, ce qui est en lien avec les buts et les objectifs de l’OveHum.

Proposition éducative : Connecter les Mondes

Le programme “Connecter les Mondes” est né en Espagne au cours de l’année scolaire 2003/2004. L’objectif initial consistait à mettre en place des processus de travail coopératif, participatif et démocratique, via l’utilisation des nouvelles technologies. Après deux années de travail, d’autres organisations européennes comme l’Ucodep (Italie), le CIDAC (Portugal) et Inizjamed (Malte), ont rejoint le “Consortium Connecter les Mondes”. Depuis, 127 000 étudiants de 41 pays différents y ont participé dans plus de 1 700 établissements scolaires. Ainsi, même le nom du programme a acquis une plus grande importance, inscrivant cette initiative dans une stratégie plus grande de promotion de la Citoyenneté Mondiale Humanisée.

Méthodologie :

La conception méthodologique de l’activité vise à encourager au maximum l’interactivité, la participation et le travail en groupe, en permettant de travailler sur des thèmes d’actualité à partir de deux axes complémentaires : d’un côté, le travail en groupe en classe, et de l’autre, l’utilisation des Technologies de l’Information et de la Communication, qui offrent de nouvelles méthodes de travail dans les écoles, via internet.

Ces activités permettent de mettre en contact les établissements scolaires de différents pays et réalités socioculturelles, enrichissant le débat et favorisant le dialogue interculturel. La participation à l’activité est structurée à partir de communautés d’apprentissage organisées par niveaux, ce qui pose des bases pour consolider des réseaux virtuels d’enseignants et d’élèves.

Contenus spécifiques : le changement climatique

Le changement climatique est un des grands problèmes auxquels la société est confrontée de nos jours et c’est une réalité à laquelle beaucoup de pays doivent déjà faire face. En ce sens, les plus vulnérables sont plus particulièrement les pays appauvris du fait de leur plus grande dépendance à l’agriculture et par conséquent aux oscillations climatiques, de leur plus grande exposition aux événements catastrophiques de plus en plus fréquents, et de leurs plus faibles ressources pour s’adapter au changement climatique. D’un autre côté, le thème du changement climatique a pris une grande place dans les médias, ce qui est une bonne opportunité pour le travail éducatif (motivation), et qui en même temps oblige à prêter davantage attention aux connaissances de base (théories de l’apprentissage) ainsi qu’aux méthodes qui sont envisagées de nos jours. A cet égard, et du point de vue de l’éducation, il est essentiel d’encourager une pensée critique et réflexive.

La préoccupation pour l’environnement a en effet une place significative dans le programme et dans le travail des centres (Agenda XXI), mais dans beaucoup de cas, le travail a une approche purement environnementale, et à travers les ressources présentées dans cette proposition, on peut aborder d’autres questions implicites bien qu’ayant un caractère plus social et économique, incluant une perspective interdisciplinaire et transversale, ce qui permet d’intégrer des thèmes de Sciences sociales, de Géographie et d’Histoire.

Concernant les enseignants

Un des avantages au fait d’intégrer ce type de méthodologies en classe est relatif au climat socio-relationnel, et ce, non seulement pour le genre de thèmes ou le type de travail que l’élève développera en tant que tel, mais aussi en relation avec le rôle de l’enseignant.

En ce sens, “Connecter les Mondes” contient un outil fondamental pour motiver l’implication  des enseignants et les rassurer lorsqu’ils commencent l’activité et participent à la plateforme virtuelle. Cet outil est un module de formation en ligne pour les enseignants grâce auquel ils peuvent se familiariser avec l’environnement virtuel en général, ainsi qu’avec toutes les activités didactiques conçues pour les élèves, et avec les objectifs et contenus des activités éducatives du programme.

Concernant les activités

Dans cette proposition, nous pouvons trouver des activités relatives au programme en fonction des classes d’âge : 6-8 ans, 8-10 ans, 10-12 ans, 12-14 ans et 14-17 ans.

L’activité particulière que nous avons implémentée en classe est destinée à la classe d’âge 14-17 ans, et cherche, entre autres, à développer l’esprit critique et le sens du devoir. Sa méthodologie consiste à concevoir un BLOG multilingue pour dénoncer et mettre en place des actions contre le changement climatique, en planifiant l’évolution du travail de façon hebdomadaire et en coordinant les différentes équipes. Le Blog se veut un espace d’intéraction et de relation entre les participants, en donnant un sens éducatif à l’usage que les adcolescents peuvent faire d’internet, très en accord avec leurs centres d’intérêt du moment, leurs systèmes de communication et leurs formes de “socialisation”. Sont également offertes diverses possibilités pour aller plus loin dans le travail, avec des propositions concrètes pour la sensibilisation de l’école et la mise en marche de compromis.

Un détail qui me paraît important est que les élèves peuvent voir sur le calendrier la formation que l’enseignant a dû suivre pour inclure cette proposition en classe. Nos investigations sur le climat scolaire ont montré que le fait que les élèves soient conscients que les enseignants se forment aussi se reflète dans leur implication dans les activités qui leur sont proposées. Après avoir constaté à plusieurs reprises que les élèves de l’Enseignement Secondaire reprochent aux enseignants leur manque d’implication et d’intérêt pour leurs préoccupations, je pense que ce point particulier sera un élement favorable. En effet, il induit un comportement chez les enseignants qui contribue à favoriser une meilleure communication avec les élèves, ce qui, sans aucun doute, se reflètera dans le climat socio-relationnel de la classe.

Sur leur site, http://www.conectandomundos.org/fr/ , on peut trouver le calendrier des activités, leur planification séquentielle et temporelle, les fiches d’inscription pour les établissements, la description d’activités réalisées au cours d’éditions précédentes et leurs résultats. Maintenant, c’est à votre tour !

Auteur: Dr. Gonzalo Torquemada

Add Comment