Vacances scolaires et Temps devant un écran

Depuis l’OveHum International, nous voulons souhaiter la bienvenue à une nouvelle collaboratrice, la Prof. Sonia Livingstone, experte en Médias numériques (professeur titulaire au département Médias et Communication de la LSE) et présenter le blog “Parenting for a Digital future”. Le Pr Livingstone est membre de la British Psychological Society, de la Royal Society for the Arts et de l’ICA, l’International Communication Association. Entre autres mérites, Sonia a dirigé un certain nombre de programmes et projets, comme le EU Kids Online, a participé à l’European COST Action et a dirigé ECREA, un groupe d’Enfants, Jeunes et Médias. Sonia est membre du Comité exécutif du Conseil du Royaume-Uni pour la sécurité des enfants sur internet (l’UKCCIS) et a été la conseillère de diverses institutions au Royaume-Uni, comme la BBC, l’UNICEF, l’UIT, l’OCDE, la Commission Européenne, le Conseil de l’Europe et le Parlement Européen. Nous remercions vivement Sonia pour sa collaboration avec l’OveHum.

————————-

Les vacances scolaires… des périodes où les enfants négocient avec leurs parents, et parfois même avec une furieuse intensité, le temps qu’ils pourront passer devant un écran. Et pourtant, comme nous l’avons expliqué récemment dans un rapport, la peur de beaucoup de parents au sujet des appareils numériques vient de discours et conseils obsolètes. En partenariat avec le projet “Politique des médias” (Media Policy Project), nous avons organisé à la LSE une journée de réflexion qui a rassemblé des chercheurs, des décideurs politiques, des avocats et des fournisseurs de contenus et de plateformes pour réfléchir à ce que devraient être les nouveaux conseils à donner aux parents au sujet du temps que les enfants passent devant un écran. Voici un résumé de cette journée (en Anglais):

Comme nous l’avons expliqué dans le blog Digital Media and Learning (Médias numériques et Apprentissage), les parents ont besoin d’être mieux renseignés et conseillés, preuves à l’appui, reconnaissant que d’une part beaucoup d’enfants utilisent les nouvelles technologies pour apprendre, pour se connecter et pour créer, et que d’autre part nombre de parents d’aujourd’hui ont eux-mêmes grandi avec ces nouvelles technologies. Bien que les nouvelles technologies ont des risques dont il faut s’occuper et tenir compte avec prudence, au lieu de se concentrer uniquement sur le “temps” passé devant un écran, les parents devraient prendre en considération le contenu, le contexte et les connexions de l’utilisation des nouvelles technologies. Comme nous l’avons écrit dans la partie Parents du blog (Parent Zone), ceci est particulièrement important pour les familles qui ne rentrent pas dans le moule – par exemple les familles avec des enfants ayant des handicaps et des besoins éducatifs spéciaux (entre autres). Nous devons trouver un juste milieu entre les craintes et l’engouement, comme l’a dit Sonia dans son blog américain National Public Radio Education blog.

En collaboration avec le projet “Politique des nouvelles technologies” (Media Policy Project), nous publions une série d’articles de blog qui présentent d’autres points de vue sur le thème du temps passé devant un écran, à commencer par Alice Webb (directrice de la chaîne pour enfants de la BBC) qui a partagé avec nous ses idées sur la façon de développer, pour les enfants de la prochaine génération, des émissions avec un contenu pertinent, accessible et sans danger.

Si ce n’est pas déjà fait, cliquez ici pour recevoir des alertes sur nos futurs posts.

Et ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. Nous avons également écrit dans notre blog au sujet de The Class, le nouveau libre de Sonia et Julian Sefton-Green. Sorti en mai (disponible à la vente ici, ou en accès libre ici), ce livre examine comment les expériences quotidiennes d’un groupe de jeunes de 13-14 ans sont influencées par les nouvelles technologies. Le livre montre, étonnamment, que les adolescents attachent beaucoup de valeur à “se déconnecter” du monde réel en maintenant leurs mondes séparés par le virtuel, mais que les expériences fondamentales de la vie d’adolescent – les retours de l’école à pied avec les amis, le temps qu’ils passent en famille – ne sont pas aussi différents, contrairement à la panique que l’imaginaire populaire peut produire dans les médias. Le livre se base sur un travail ethnographique de terrain d’un an dans une école londonienne, mais il est le seul à avoir également suivi les adolescents chez eux afin de les voir avec leurs familles, leurs amis et prendre part à un apprentissage non-formel, et qui fait partie d’une nouvelle série dans Connected Youth publiée par les éditions New York University Press.

Notre article a également été publié ce mois-ci dans un numéro spécial du magazine Journal of Digital and Media Literacy intitulé “From Voice to Influence” (“De la parole à l’influence”). Ce numéro est destiné au corps enseignant et nous affirmons que tandis que les nouvelles technologies et l’apprentissage ont jadis été fondés de manière à favoriser la “voix” des jeunes, les enseignants doivent maintenant parler “d’emploi” et “d’entrepreneuriat”. De qui cela sert-il les intérêts et à quel prix pour les jeunes apprenants, avons-nous demandé.

En plus de ça, Jen Persson a collaboré à la rédaction d’un post provocant sur les changements dans les restrictions de confidentialité des données personnelles dans les écoles, ce qui signifie que la base de données nationale des élèves peut être achetée et utilisée à des fins commerciales. Pour finir sur une note plus légère,  Alicia a été interviewée sur Radio4 dans l’excellente émission Digital Human dans un épisode consacré aux peurs des parents face aux nouvelles technologies, et elle a enveloppé ses podcasts préférés sur le rôle parental pour votre plus grand plaisir lors de longues nuits d’été.

Comme toujours, merci d’avoir lu et de partager cet article et n’hésitez pas à nous contacter pour nous faire part d’un sujet sur lequel vous aimeriez écrire cette année.

 

Auteur: Sonia Livingstone, Professeur en Psychologie sociale, département Médias et Communication, à la LSE.

http://blogs.lse.ac.uk/parenting4digitalfuture/

[/RegUserOnly]

Add Comment