Éducation à la Citoyenneté Mondiale de l’UNESCO

Dans l’article précédent, nous vous avons présenté la proposition en ligne “connecter les mondes” de l’ONG Intermon Oxfam. Maintenant, nous voulons partager avec vous le travail d’une institution de référence dans le développement des études et des actions relatives à l’éducation : l’UNESCO. Nous voulons mentionner en particulier le programme qu’ils ont développé sur l’Education à la Citoyenneté car il est en ligne avec la philosophie de l’OveHum. La finalité de ce que nous proposons est la recherche d’un modèle de citoyenneté humanisée, ce qui repose sur le développement entier des personnes, le respect pour le vivre-ensemble en harmonie, et la conscience d’appartenir à une communauté. En définitive, il s’agit d’offrir une éducation personnelle qui favorise la pratique des droits de l’homme comme un moyen de construire une coexistence sociale souhaitable basée sur la justice et la paix. En ce sens, l’éducation en citoyenneté mondiale de l’UNESCO est un des domaines de travail stratégiques du Programme Éducation de l’UNESCO (2014-2017) et une des trois priorités de l’Initiative Mondiale “L’éducation avant tout” du Secrétaire Général des Nations-Unies, mise en marche en septembre 2012.

Le travail de l’UNESCO en matière d’Éducation à la Citoyenneté mondiale s’articule autour d’une stratégie en trois volets :

  1. Un dialogue politique en connexion avec les programmes scolaires d’après 2015
  2. L’apport d’une orientation technique sur l’Éducation à la Citoyenneté mondiale et la promotion de méthodes pédagogiques évolutives
  3. La fonction de centre de diffusion de l’information

En Janvier 2015, les participants au Second Forum de l’UNESCO sur l’Éducation à la Citoyenneté mondiale “Construire des sociétés pacifiques et durables” ont débatu sur le thème : Qu’est-ce que la Citoyenneté mondiale ?

.


Le Forum fut organisé par la Division Enseignement, Apprentissage et Contenu, du Secteur Éducation de l’UNESCO, avec le support de l’Autriche, du Sultana d’Oman et de la République de Corée, et de la Première Initiative d’Éducation mondiale du Secrétaire Général de l’ONU.

L’Éducation à la Citoyenneté mondiale donne aux élèves de tout âge les valeurs, connaissances et compétences basées sur les droits de l’homme, la justice sociale, la diversité, l’égalité entre les sexes et le développement durable, et leur permet de devenir des citoyens plus responsables. L’Éducation à la Citoyenneté mondiale donne aux élèves les compétences et l’opportunité de rendre possibles ces droits et obligations en vue de promouvoir un monde et un futur meilleurs pour tous.

Une des méthodologies proposées par l’UNESCO inclut l’usage de courts-métrages, que nous avons utilisés en classe et que nous vous présenterons ici selon les thèmes abordés. Concernant le thème de la citoyenneté dans le cadre des Reel Intercultural Dialogues, nous avons visionné le court-métrage Los Vecinos (Mexique), mis en scène par Paulina del Paso.

La méthodologie

Nous commençons avec la même question que pour la première vidéo : Qu’est-ce que la Citoyenneté mondiale ?

Nous écrivons les réponses des élèves et leur demandons de discuter en groupe afin qu’ils arrivent à une seule et unique définition.

Ensuite, nous leur donnons le matériel théorique que nous avons pour cette classe, adapté à l’âge des élèves, et nous leur demandons qu’ils le mettent en lien avec leurs droits et responsabilités en tant que citoyens, avec cette question : Êtes-vous des citoyens du monde ? Que pouvez-vous faire en tant que citoyen du monde ?

Après un débat sur ces questions, nous projetons le court-métrage.


Ensuite nous leur demandons : Quelle est l’idée derrière ce film ? et Quel est le message du film ?

Suite à cela, nous comparons leurs réponses avec celles de l’auteure, comme suit :

L’idée derrière le film

L’idée du film était de faire le portrait d’une des vecindades (immeubles résidentiels avec un patio central) comme une métaphore du monde plus grand à l’extérieur. J’ai pensé à avoir un groupe de voisins bruyants et à la façon dont les sons qu’ils faisaient pourraient passer du bruit à de la musique. C’était une idée très simple basée sur le son et l’image. J’ai commencé à avoir des idées sur la façon de réunir les différents personnages et à comment ils pourraient réagir face à un événement grave, comme un accident. J’ai fait une fin heureuse pour créer un sentiment d’espoir et d’optimisme au milieu d’une tragédie et du chaos.

Le message du film

Le message de ce film est de montrer comment l’intolérance entraîne la colère, qui à son tour conduit à l’incompréhension des autres. Le son a été utilisé comme une métaphore pour illustrer cette idée. Ce qui fut un temps a été bruit, se convertit en musique. A la fin de l’histoire, un patchwork est fait avec des carrés de tissu découpés dans les vêtements de chacun des personnages, et qui symbolise l’union, l’harmonie et la collaboration.

Pour terminer, nous leur demandons de faire un poster représentant ce qu’ils ont appris..

Auteur: Dr. Gonzalo Torquemada
[/RegUserOnly]

Add Comment